Electricien & Automaticien

1.Grilles

2. Présentation pour le second degré

Objectifs

Cette option doit conserver un important degré de polyvalence car il prépare à des troisièmes degrés différents, elle en est la base essentielle. Une bonne représentation des éléments de base tant en électricité qu’en mécanique est de première importance. La qualité prévaut sur la quantité, l’étudiant s’appropriera les notions de base de ces cours d’électricité et de mécanique. Tous les éléments en relation avec la mécanique et l’électricité convergent vers une intégration dans laquelle se mêlent les savoirs, savoir-faire et savoir-être. Les démarches proposées en formation professionnelle ont un sens, elles partent de situations problèmes les plus proches de la profession.

Il est important d’insister sur les aspects suivants :

  • Une phase d’exploration pendant laquelle l’étudiant est mis en situation de rencontrer la diversité des situations de ses "avenirs possibles",
  • Une phase de clarification au cours de laquelle l’étudiant sera amené, avec l’aide de ses professeurs et des agents PMS, à structurer les informations qu’il a recueillies,
  • Une phase de spécification au terme de laquelle l’étudiant, en fonction des contraintes externes et de ses aspirations personnelles, concrétisera ce processus de maturation en un choix responsable et autonome du troisième degré.

Remarque particulière :

La capacité d’intégration de savoirs provenant des disciplines différentes revêt, dans le cadre de cette formation, un intérêt primordial.

Suites logiques au 3e degré :

  • Électricien(ne) – automaticien(ne)
  • Mécanicien(ne) – automaticien(ne)
  • Technicien(ne) en électronique
  • Technicien(ne) du froid
  • Technicien(ne) en usinage
  • Et autres…

3. Présentation pour le troisième degré

Objectifs :

    • la maîtrise des connaissances techniques de base (électricité, électronique, pneumatique,...) ;
    • la capacité de transposition du schéma de principe à l'élément matériel ;
    • le diagnostic, et le choix des outils et des méthodes de mesure ;
    • le sens aigu de l'observation et de l'analyse ;
    • le sens de la communication ;
    • la faculté d'auto-apprentissage.

L'électricien(ne)-automaticien(ne) est capable d'intervenir en toute autonomie sur des systèmes industriels pluridisciplinaires de commande, de puissance, de régulation et de programmation au niveau de la mise en service, du diagnostic, de la réparation. Il (Elle) doit pouvoir :

    • réaliser l'installation, la modification, la maintenance ou l'automatisation, la mise en service d'équipements industriels et la mise au point ;
    • diagnostiquer toute anomalie pluriethnique ;
    • assurer la réparation des pannes de système à base d'automates et microcontrôleurs ;
    • respecter les dispositions et les prescriptions en vigueur en matière de sécurité, d'hygiène et de protection de l'environnement.

Ses domaines de prédilection sont :

    • la compréhension du fonctionnement des systèmes techniques et les technologies associées ;
    • l'intervention fine dans sa technologie ;
    • l'adaptation à l'évolution technologique.

Remarque particulière :

Ce 3e degré est riche par son aspect pluri technologique. Il faut à la fois devenir «spécialiste» et «polyvalent».

Etudes supérieures en relation directe :

  • 7TQ Technicien(ne) en maintenance de systèmes automatisés industriels
  • 7TQ Dessinateur (trice) en DAO
  • 7TQ Technicien(ne) en télécommunication
  • 7TQ Technicien(ne) en climatisation et conditionnement d'air
  • Baccalauréat à prédominance "Électrique / électronique", en automation, en informatique industrielle...